Plongée à la baume des anges

Le RDV était donné depuis quelques temps maintenant, la Baume des anges (Malaucène, 84) nous appelait ! Le temps de la balade pour certains, et de la formation en plongée souterraine pour d’autres. Le temps est avec nous, un grand soleil qui n’avait pas pointé le bout de son nez depuis plusieurs jours, laissant le niveau et le courant du Toulourenc à un stade plutôt élevé !

Participants : Thomas S, Thomas N, Denis, Seb, Romain.

Les passagers des 3 véhicules se donnent RDV au pont roman de la Baume des anges, sur la commune d’Entrechaux:
Le premier arrive du Thor, avec Thomas N et Denis. Un superbe 2×4 qui ne manquera pas de s’embourber une fois la barrière passée 😀
Le second en provenance de Malaucène, un long et éprouvant voyage pour Romain, durant ces 5 km 😀
Les deux derniers se suivent, il s’agit de Seb (+Sarah et Monsieur Ron) et Thomas S.

Le dernier véhicule, le camion de Thomas, est le bienvenu ! il faut en effet passer le chemin encombré de branches et boue pour parvenir au départ du portage. Chacun y charge donc son matériel, sous un soleil qui commence déjà à piquer un peu !

Une question se pose alors: la traversée du Toulourenc. Il a bien plu ces derniers jours, et le courant est présent (mais le niveau d’eau assez bas pour passer à pied). Une première équipe décide de traverser dès le début du petit canal, et de longer ensuite rive gauche, avec le matériel. Mission accomplie ca fonctionne ! La seconde équipe portera le matériel sur le petit canal pour arriver jusqu’à la petite plage. La traversée a ensuite lieu pour arriver de suite en face de l’entrée de la galerie. Seb pourra le confirmer, le portage du lourd matériel dans le courant, déstabilise les personnages, si grands soient-ils ;D
Tout le monde se retrouve donc devant la galerie pour le dernier portage dans la partie exondée de celle-ci. Sauf que la partie (habituellement) sèche ne l’est pas cette fois ! C’est rare, mais en entrant dans cette conduite forcée, on y entend déjà des grondements de l’eau. Celle-ci s’échappe par plusieurs orifices et s’écoule dans la galerie. Au point terminal de la partie sèche, la vasque de mise à l’eau est 10m au dessus de la normale ! et elle verse gentiment dans la galerie. Le dernier portage s’effectue donc, mouillé 🙂

La première équipe qui partira sera composée de Seb, Denis et Thomas N. Tous les 3 s’équipent dans la vasque, et le départ est donné. S’en suit Thomas S et Romain qui est en formation.

Le fil d’Ariane est attrapé, et c’est parti pour une magnifique balade.
La galerie noyée et tout aussi belle que celle exondée : de la roche blanche taillée en forme de boyau, une eau cristalline (11°C), un jeu de lumière magnifique pour les plongeurs !

Les deux équipes se croisent à -18m. La descente continue jusqu’à -42m, après le passage du puits. Il est temps de faire demi tour !

Le retour s’effectuera sans peine grace au courant qui nous portera tranquillement jusqu’à la vasque.

Ca y est, la vasque est évacuée de tous les plongeurs et leur matériel envahissant, RDV à l’entrée de la cavité !
Un petit debriefing est organisé par chaque équipe, et les moments clés sont relatés et détaillés.

Le portage de retour a lieu, personne ne tombe à l’eau cette fois, mais il fait particulièrement chaud, et la faim se fait sentir, hé oui il est déjà 14h !
C’est le moment pour Thomas N d’allumer le barbecue et de faire chauffer les saucisses !

Un bon après midi nous attend, une ambiance conviviale, un petit Ron au top de la forme qui court partout malgré quelques heures de sommeil en moins, et des saucisses aux herbes alléchantes !
Evacuation des lieux à 17h et remise des clés au propriétaire, avec une course folle de Romain qui doit filer chercher son sac oublié de la voiture de Thomas N, déjà parti !!!

La suite au plus vite, des journées comme ça, on les aime !

Les configurations étaient multiples : à l’anglaise, en sidemount avec harnais spécifiques, en bi dorsaux, blocs décos o2, nitrox fond.

Romain.

Article mis en ligne par Romain