Pose d’une sonde température dans la Fontaine de Vaucluse

Rendez-vous à 9h00 au local, Laurent arrive avec un gros carton de délicieux gâteaux encore tous chauds ! Roland passe à tout hasard, attiré par l’odeur certainement…

Participants : Brice, Romain, Thomas, Laurent, Christophe, Eddie (rédacteur).

Les objectifs sont :

  • Poser un appareil de mesure au niveau de la barque. Celui-ci enregistrera les variations de température de l’eau, son analyse chimique et nous donnera une idée de l’impact du réchauffement climatique sur les eaux profondes.
  • Placer un fil d’Ariane sur la partie droite (au sud) et au plafond de la galerie de la barque, vers la vasque, afin de permettre une sortie sécurisée lors de gros orages, car ça parpaine grave à ce niveau, lors de ces violents épisodes.

Nous chargeons le matériel dans le camion de Thomas et montons nous garer devant le restaurant Philippe comme d’habitude.

Christophe est déjà là avec son fils

Perso, je ne me rappelais plus que ça montait autant, avec tout le matériel !!!
La vasque est basse et cristalline, aussi Christophe décide de faire les plans photos pour le projet 360°.

Robert nous rejoint pour quelques photos et nous aide à descendre le matériel.
Il est onze heures passé quand Christophe se met à l’eau.

Thomas et Romain partent trois quart d’heures après, avec la massette et le tamponnoir, je les rejoins, au niveau de la barque, à -20m ce jour.

Laurent et Brice se préparent pour le fil d’Ariane.

Le premier spit posé par Thomas, nous nous relayons pour le second. Manque de pot, il n’est pas au bon niveau par rapport au trou de fixation de l’appareil, nous en plaçons un autre… Christophe mitraille, mais l’eau s’est vite touillée.

Quarante-cinq minutes plus tard, l’appareil est fixé.

Christophe remonte, je le suis, j’ai froid.

Laurent et Brice ont placé le fil et vont se faire plaisir avec Thomas et Romain dans la zone des -40m.

Là Brice voit une grosse crevette, ce qui l’étonne. Nous en parlerons plus tard lors du repas de l’A.G. avec Roland qui confirme que cette espèce n’a pas été étudiée, endémique ou pas ? De plus Brice, de par ses études peut faire de très sérieuses recherches sur le sujet.

Voilà un projet de plus, pour une prochaine plongée, la pêche à la crevette 🙂
Quatorze heures, tout le monde est au sec.

Super journée, pleine de rigolades et de bonne humeur, à consommer sans aucune modération !!!

Eddie.

Article mis en ligne par Romain